Church of Euthanasia

The One Commandment:
"Thou shalt not procreate"

The Four Pillars:
suicide · abortion
cannibalism · sodomy

Human Population:
SAVE THE PLANET
KILL YOURSELF



Sauvez la planète, tuez-vous !

Cette recommandation très sérieuse, émane de Chris Korda, représentante et militante de “l’Eglise de l’Euthanasie”. Elle prône l’auto-élimination de cet être qui, à long terme, risque – selon l’intéressée – de semer la zizanie sur la planète Terre : l’Homme ! Une agitée comme on en trouve (fort heureusement) peu ! En gros, vous êtes le problème, mettez fin à vos jours. Et de proposer une aide pour les “éclairés” suicidaires... La trublionne en question organise des manifestations et de nombreux sit-in entre autres provocations... – rapidement dissipées par les forces de l’ordre.


Vous ne devez pas procréer” est le commandement de la COE (Church of Euthanasia). Ce site est un bon exemple de l’omniprésence de l’“inutile” sur le Réseau. Encore un paradigme de l’utilisation négative du Net. (cf. RDL N°1912). Dans un des ses éditoriaux, Chris Korda sombre carrément dans un délire paranoïaque. Invitant aussi gentiment que faire se peut, les bonnes gens – s’ils ont commis le crime impardonnable d’avoir déjà eu des enfants – de lui faire la faveur de s’en arrêter là. La planète se meurt, vocifère-t-elle, ce n’est pas tout à fait faux – admettons même que c’est la seule vérité de ce brûlot et de proposer des solutions pour le moins radicales. “Ce n’est plus le moment d’avoir des gosses, d’aller à l’école, d’acheter une voiture, de partir en vacances ou de prendre des photos de fesses... C’est fini tout cela, ça n’a pas marché”, dénonce-t-elle gravement. Et la lumière fut ! Chris Korda propose LA solution ultime. La prophétie de l’illuminée est la suivante : de deux choses l’une : soit la population va faire un volte-face après une prise de conscience et une nouvelle approche des problèmes de surpeuplement. Soit nous allons nous exterminer les uns les autres, ainsi que toute autre espèce de forme vivante sur cette planète. Ainsi soit-il, Miss Korda ! Au nom de la liberté d’expression, certains fiévreux s’accordent le droit d’afficher les opinions les plus immodérées. Je me répète, mais ne galvaudons pas cette prérogative inestimable que nous offre le Net : la liberté. La liberté se mérite, qu’elle soit appliquée aux médias ou à l’individu, elle se doit d’être maniée avec responsabilité. Reste que l’idée (résoudre le problème de surpopulation) en elle-même, est à approfondir, mais l’approche de Korda est pour le moins brusque, voire brutale. Est-ce une malade en mal de traitement ou une provocatrice née ? Un peu des deux sans doute. Ce qui inquiète, c’est le sérieux qui anime les fous, d’autant plus dangereux, qu’ils semblent aussi lucides que convaincus. Ce site pue tellement l’extrémisme (exhorter les gens au suicide pour des raisons – ultime paradoxe – “humanitaires”), qu’on a presque envie de lui renvoyer l’invitation !
 top  email the Church of Euthanasia